Les musts à savoir sur les énergies durables

Énergie renouvelable

Les énergies durables sont perçues comme étant plus écologiques et respectueuses de l’environnement. Depuis quelques années, on entend souvent parler du solaire, de l’éolien, de l’hydraulique ou encore de la biomasse. Focus sur ce qu’on appelle les énergies durables.

A voir aussi : Ce que peut vous apporter un installateur photovoltaïque dans les Landes

Qu’est-ce qu’une énergie durable ?

Une énergie est considérée comme durable si son utilisation répond autant aux besoins du présent qu’à ceux des générations futures. Généralement, elle inclut des aspects environnementaux (notamment les émissions de gaz à effet de serre) et des aspects sociaux et économiques (la précarité énergétique, par exemple).

Les énergies durables désignent celles obtenues à partir de sources théoriquement illimitées, disponibles en tout temps ou reconstituables. Elles sont, pour la plupart, produites au moyen de sources comme le vent, les rayons du soleil, etc. et permettent d’en déduire de l’électricité, du gaz, de la chaleur, du froid, du carburant ou encore du combustible. On en parle le plus souvent par opposition aux énergies tirées des combustibles fossiles (gaz naturel, charbon, pétrole, etc.).

A découvrir également : Comment choisir son fournisseur d’énergie verte ?

 

Les énergies dites durables et leurs avantages

Sachez qu’il existe plusieurs types d’énergies durables, produites via des sources différentes. On peut citer, par exemple, les sources d’énergies renouvelables telles que l’énergie éolienne, l’énergie solaire, l’énergie hydroélectrique ou encore l’énergie géothermique. La biomasse et les énergies marines peuvent aussi être considérées comme durables.

En plus de n’être théoriquement pas épuisables, les énergies durables ont d’autres avantages écologiques. Notez, par exemple, que l’électricité produite à partir de sources de production de ce genre d’énergie émet peu de CO2 et de gaz à effet de serre. Pour cette raison, ces énergies sont considérées comme un vecteur privilégié de la lutte contre le dérèglement climatique et un facteur de résilience du fait qu’elles permettent des productions décentralisées et décarbonées.

Elles sont également bénéfiques pour l’économie et permettent aux consommateurs d’être indépendants et plus responsables. Elles sont aussi devenues des sources de nombreux emplois et métiers.

Les limites et points négatifs des énergies durables

Les énergies durables sont souvent critiquées pour leur plus faible rendement énergétique face aux énergies fossiles. A court terme, les coûts de production sont également considérés comme plus élevés. Elles sont aussi caractérisées par une disponibilité aléatoire. De ce fait, pour une utilisation à grande échelle, les énergies intermittentes (comme l’éolien ou le solaire) doivent être accompagnées d’une infrastructure spécifique.

Aussi, les projets d’énergie renouvelable comme la production de biocarburants, par exemple, requièrent un déboisement. L’énergie éolienne et l’énergie solaire nécessitent de leur côté l’extraction et le raffinage de certains métaux, pouvant causer des dommages environnementaux.