5 règles pour mieux respecter l’environnement

Environnement

Préserver l’environnement dans lequel on vit est fondamental dans le but de maintenir l’équilibre naturel de la planète. Avec une croissance perpétuelle de la population humaine, une destruction de la faune, de la flore et de la couche d’ozone et les changements climatiques, commencer à adopter des habitudes plus responsables et écologiques devient une urgence.

A voir aussi : Comment installer un kit solaire en autoconsommation chez soi ?

Une alimentation saine et une meilleure consommation énergétique

Revoir l’alimentation demeure primordial. Préférer des produits de saison et locaux, miser sur du bio, éviter le gaspillage alimentaire, consommer moins de poissons, de viandes et de produits transformés et plus de céréales et de légumineuses… Voilà quelques-uns des leviers qu’on peut aisément adopter quotidiennement pour une alimentation plus responsable et respectueuse de l’environnement.

L’optimisation de sa consommation énergétique est une autre manière d’agir pour le bien-être de la planète. Débrancher et éteindre les appareils en inactivité, éteindre systématiquement la lumière lorsqu’on quitte une pièce, utiliser des ampoules LED et des équipements avec des labels environnementaux, alléger l’empreinte du chauffage et de la climatisation… Tout cela figure parmi les petits gestes à privilégier.

A lire aussi : Impact de la production et de la consommation d'énergie sur l'environnement

Une différente manière de se déplacer

Ce sujet est particulièrement d’actualité. Pour respecter au mieux l’environnement, les modes de déplacements alternatifs aux véhicules thermiques ou motorisés sont les bienvenus (vélo, transports en commun, marche à pied, etc.) pour réduire les gaz à effet de serre et lutter contre le réchauffement climatique.

Aussi, mieux vaut opter pour le train pour des déplacements courts et locaux et ne prendre l’avion que pour les longs trajets. Il est également recommandé de se tourner vers une conduite plus écolo avec moins de freinages ou d’accélérations brusques, en évitant de trop ouvrir les fenêtres et en gonflant les pneus pour réduire la consommation d’essence… Sinon, des engins considérés comme propres existent également sur le marché (électriques, hybrides, à pile, etc.).

Une bonne gestion des déchets et de l’eau

Favoriser les produits en vrac ou dans de grands contenants, pencher pour des sacs et emballages réutilisables, limiter l’achat d’eau en bouteille, éviter les produits jetables, trier, transformer les déchets organiques en compost… Ce sont quelques-unes des actions permettant de limiter la production de déchets. De même, il est conseillé de recycler et de réutiliser certains produits. Et pourquoi ne pas privilégier l’achat des articles de seconde main ?

Il est aussi envisageable de limiter sa consommation en eau. A cet effet sont suggérés l’installation de mousseurs sur les robinets pour en diminuer le débit, l’attente que le lave-vaisselle soit plein avant de le faire démarrer, le repérage des fuites, la récupération de l’eau de pluie, l’installation d’une salle de bain écolo… De même, mieux vaut prendre une douche qu’un bain au quotidien. A part tout cela, renforcer l’éducation environnementale, pratiquer des activités de nature et de tourisme durable, tenter le bio… semblent être des solutions à ne pas oublier.